lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, talent, artisan, cahors

Aurélie Delmas

« Même quand je vivais à Paris, je rentrais régulièrement. Le trajet en train ne m’a jamais posé problème »

Après plus de dix ans entre Toulouse, Bordeaux et Paris, le premier confinement a été le déclic d’un changement de vie. Depuis elle est rentrée « au pays » ! 

La vie dans le Lot : un véritable retour aux sources
En mars 2020, Aurélie est revenue vivre à Pradines, la commune où elle a passé sa tendre enfance. Elle était partie faire des études de médiation culturelle à Toulouse. Puis elle a travaillé dix ans dans la musique et l’événementiel à Paris. « Même quand je vivais à Paris, je rentrais régulièrement. Le trajet en train ne m’a jamais posé problème ». Après quoi, elle est revenue s’installer dans le Lot. Ses ancêtres maternels sont lotois depuis des générations, et elle a toujours été très attachée à son département. « Je m’émerveille encore à chaque balade. Le Lot est extraordinaire en termes de diversité de paysages, de patrimoine historique et de richesse culturelle. Il existe par exemple une importante tradition orale. Même à 30 ans, je prends plaisir à entendre le patois car je l’ai souvent entendu dans ma famille et j’en suis fière ».

Un projet à la croisée de sa passion et de ses racines
La jeune femme a toujours aimé la botanique, et pour cause : sa maman, le Docteur Mireille Delmas, passionnée de fleurs lui a transmis des valeurs de protection de la nature et de découverte de la flore locale. Pendant son confinement à Pradines, Aurélie s’est remise à faire sécher des fleurs comme quand elle était petite. Cela lui a donné une idée : elle a lancé sa boutique en ligne de bijoux créés à partir de fleurs lotoises. « Tout est fait maison. Je cueille les fleurs (qui ne sont pas protégées) pour les faire sécher. Je les inclus dans de la résine puis je les monte en pendentifs, bracelets ou boucles d’oreilles. Certaines créations proviennent d’un rosier planté par mon arrière-grand-père dans une maison de famille à Sénaillac-Lauzès. Cela ravive des souvenirs car ces petites roses le long des murs en pierres sèches sont typiques du Quercy ». Une création d’entreprise originale, qui valorise le Lot comme terre des possibles !

Son credo ? Promouvoir les produits locaux
Aurélie s’est associée avec le Safran d’Oc (un producteur indépendant de Castelnau-Montratier) pour proposer des créations avec des pistils de safran ou des éclats de Crocus (la fleur en elle-même). La collection sortira en janvier 2021. « Mon objectif est de faire découvrir les produits du Lot, et faire parler des producteurs. Ce partenariat est d’ailleurs né d’une rencontre humaine avant tout ».
Lorsqu’elle n’est pas à la recherche de fleurs, Aurélie pose en tant que modèle photo depuis plus de dix ans. Durant son temps libre, elle est comédienne et pratique le théâtre immersif.
Un retour aux sources réussi Miladiou !

lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, talent, artisan, cahors
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, talent, artisan, cahors

Une question ?

Un référent accueil vous répond

Contacter un référent

Posez votre question sur notre groupe Facebook

Rejoindre notre page

À voir également