lot, attractivite

Bertrand Lacoste

« Ce que j’aime dans mon département à taille humaine, c’est la relation avec les gens, l’ambiance bon enfant et les produits du terroir évidemment. J’adore cuisiner, et en matière de gastronomie nous sommes bien lotis »

Lotois pure souche, Bertrand est originaire de Carlucet où il a pratiquement toujours habité. Il a fait ses études au Lycée agricole de Figeac et a obtenu un Brevet Professionnel Responsable d'Entreprise Agricole (BPREA). Il a effectué un stage dans une exploitation de bovins en Haute-Vienne avant de revenir dans le Lot, pour ne plus jamais repartir.

« Ce que j’aime dans mon département à taille humaine, c’est la relation avec les gens, l’ambiance bon enfant et les produits du terroir évidemment. J’adore cuisiner, et en matière de gastronomie nous sommes bien lotis. Rien que les viandes, elles ont toutes un signe officiel de qualité ».

A la retraite de son père en 2010, il a repris la ferme familiale avec son frère. Bertrand est éleveur gaveur d’oies, tandis que son frère produit des vaches de race Aubrac. Leur philosophie ? Le respect du bien-être animal et de l’environnement, et la qualité des produits finis.

Bertrand est gaga de ses oies. « Je les reçois lorsqu’elles ont un jour, je les élève et je les gave quatre fois par jour pendant deux semaines. J’en produis toute l’année sauf en été, car les animaux souffrent de la chaleur. Les oies sont très fragiles, il faut faire attention ».

A l’occasion de sa première participation au Salon de l’Agriculture 2022, Bertrand a remporté une médaille au Concours général Agricole, une compétition d’envergure nationale et internationale. Une belle mise en lumière du territoire, de la qualité de son terroir et des savoir-faire Lotois !

« Je me suis inscrit sans le dire à personne, pour ne pas me mettre la pression. C’était une façon de faire connaître l’élevage d’oies et surtout de remercier mon entourage. Car le métier d’éleveur implique aussi des sacrifices : dormir 4h par nuit, manger vite, tronquer sa vie sociale… Mais le jeu en vaut la chandelle : avec cette récompense, la boucle est bouclée ».

Passionné d’ovalie, Bertrand s’attache à amener ses deux garçons aux entraînements à l’école de rugby de Gramat. Durant son temps libre à Carlucet, il aime les bons repas entre amis et fait partie du conseil municipal. Ce qu’il préfère cuisiner ? Le foie gras poêlé à la plancha.

lot, attractivite
lot, attractivite

Une question ?

Un référent accueil vous répond

Contacter un référent

Posez votre question sur notre groupe Facebook

Rejoindre notre page

À voir également