Elisabeth Van Den Poel

Elisabeth Van Den Poel

« Il y a le potentiel pour créer de belles choses."

Après Anvers, Monaco, El Golea (Algérie), Tunis et Porto Vecchio, c’est finalement à Marcilhac-sur-Célé qu’Elisabeth a posé ses valises. Persuadée que le Lot est « une terre pour entreprendre », elle compte bien en faire connaître les atouts à travers ses missions d’ambassadrice. 

Elisabeth est née à Anvers et a passé toute une partie de sa vie entre la Côte d’Azur, la Corse et l’Afrique du Nord. Rien ne prédestinait cette grande nomade à s’installer dans le Lot, elle qui a toujours eu « la bougeotte » : « J’ai eu la chance de travailler un peu partout : dans le tourisme en Corse et à Monaco, puis dans le développement local intégré au Maghreb. J’ai découvert le Lot par hasard il y a une vingtaine d’année. Ce fût un vrai coup de cœur et nous nous y sommes installés 4 ans avec mes deux enfants et mon ex-mari. Les aléas de la vie nous ont contraint à partir, mais j’ai toujours su que je reviendrai ». Voilà qui n’a pas loupé !  

Aujourd’hui, Elisabeth s’est construit un cocon au cœur de la vallée du Célé où elle est aujourd’hui correspondante de presse pour la vie Quercynoise. « Promouvoir le Lot c’est aussi informer les Lotois. Cela permet de savoir tout ce qui se passe dans le Département tout en rencontrant ses habitants. Et puis j’adore vadrouiller à travers les paysages Lotois qui m’émerveillent à chaque instant ! » s’exclame-t-elle. Entre la gastronomie, l’architecture médiévale et la nature luxuriante, cette Marcilhacoise d’adoption pourrait parler du Lot pendant des heures. Mais ce qu’elle préfère, c’est l’ouverture des Lotois et l’impression qu’ici tout est possible : « Il y a le potentiel pour créer de belles choses, et en même temps, il y a tout à faire. Je pense à l’agriculture raisonnée, avec la lavande et le chanvre, mais il y a aussi l’artisanat ! C’est d’autant plus vrai qu’il existe une vraie politique d’accueil ! Il n’y a qu’à voir le dernier l’ancienne école de Sabadel-Lauzès qui s’est transformée en atelier d’ébénisterie. On sent que les communes sont prêtes à tendre la main ! ». 

En parallèle de ses activités de correspondante, Elisabeth met en avant le mode de vie « à la lotoise » à travers son compte instagram @au_coeur_du_lot et son groupe Facebook «  Les Petites tables du Lot ». Pour cette fan de développement des territoires, le Lot est un véritable terrain de jeu, sur lequel elle compte bien s’amuser encore longtemps ! 
 

Elisabeth Van Den Poel